• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 26 février 2009

Archive pour 26 février 2009

In The Mood For…

Jeudi 26 février 2009

Comment de petites choses peuvent-elles troubler ?

Je viens de terminer un livre très très court, qui date un peu. Il m’a été conseillé par une femme avec laquelle j’ai discuté de comment certains peuvent faire de leur vie un échec à cause d’un rien. Il s’agit de « Soie » d’Alessandro Baricco.

Le résumé : Au 19 ème siècle, Hervé Joncour, homme marié et respecté,  ni heureux, ni malheureux, se voit contraint de se rendre au Japon pour sauver son élevage de vers à soie. Sa femme l’attend patiemment en France lors de ses longs périples jusqu’en Asie. Ces voyages lui feront découvrir un amour impossible jamais commencé, rêvé, sublimé par le mystère d’une femme. Cette attirance partagée ne se nourrira de rien ou de si peu : du mystère, des regards, du manque, de quelques signes.

Dans ce livre au dénouement que je ne peux évidemment pas vous dévoiler, on apprend à quel point l’attirance peut se passer de mots et à quel point la tristesse peut s’en passer aussi. On apprend comment l’on peut passer à côté de sa vie, rater quelqu’un définitivement et par là même, se perdre soi-même.

J’y ai trouvé la lettre la plus sensuelle, la plus émouvante que j’aie lue depuis longtemps. Je rêverai de l’avoir écrite. Je pourais la mettre ici in extenso mais je vous invite plutôt à lire ce petit bijou de littérature qu’est ce roman.

Goûtez cependant à la grace de cette histoire en lisant ces lignes tirées d’une lettre dans « Soie » :

« (…) j’appuierai ma bouche sur tes paupières et sur tes cils, tu sentiras la chaleur pénétrer à l’intérieur de ta tête, et mes lèvres dans tes yeux, dedans, ou bien ce sera sur ton sexe, j’appuierai mes lèvres, là, et je les entrouvrirai en descendant peu à peu (…) ».

                                                                      soie.jpg

Vous serez conquis.

Et troublés.

Soie, d’Alessandro Baricco, chez Folio

PS : Merci à l’adorable Kethoura. J’espère que tes copines partageront ton avis ! Et pour tous ceux et toutes celles qui ont raté les années fastes Manoeuvre, Eudeline, etc, lisez le com’ de Likely. Mais il y aura séances de rattrapage ici  de temps en temps ! Je vous embrasse.