• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 mars 2009

Archive pour 3 mars 2009

The 80′s Show

Mardi 3 mars 2009

D’où vient cette folie mode années 80 ?

Le problème avec les tendances 2009, c’est que les créateurs se sont mis en tête de nous faire ressembler à certaines icônes de leur jeunesse, uniquement par nostalgie  :

1) Sue Ellen dans Dallas, Saison 1 et 2 : ses silhouettes en « V inversé ». Ce qui signifie que l’on veut nous vendre des vestes à épaulettes qui nous empêcheront de passer les portes de face. Mais vous ressemblerez à une femme inébranlable (surtout avec un whisky à la main. Ah Ah).

2) Madonna époque « Recherche Suzanne désespérément » : On veut faire passer le jean bleach (du mot anglais décoloré), appelé aussi neige, et parfois tye and dye, pour le must absolu en matière de denim. A part les filles du défilé Balmain (que j’ai aimé à la folie et c’est peu dire, voire photo), qui donc peut rester digne et gracile avec un jean qui a subi les derniers outrages à l’eau de Javel (en réalité un savant traitement selon le degré d’effet bleach que l’on souhaite. C’est sur ce degré là qu’il faut statuer avant d’acheter) et que l’on a usé jusqu’à faire des trous béants de la cuisse au genou ? Pour avoir moi-même traversé une saison en jean bleach et destroy, je peux affirmer une chose : je regrette. Mais si je peux ressembler au filles Balmain, ça change tout…

                                                                       defilebalmainmodeune.jpg

3) Flashdance  : le glitter faisait partie de la panoplie des filles sexy de l’époque. Il semblerait que American Apparel nous fasse un revival des années fastes en nous sortant des leggings que l’on ne pourra pas porter dans des endroits dits « normaux » (de la boulangerie du coin au club Le Paris Paris) car ils sont en lamé et que même aux séances de gym de Véronique et Davina chez Colette, je ne suis pas sûre que ce soit du meilleur effet (quoi que).

4) Cyndi Lauper : La dentelle noire ou violette, avec motifs à grosses fleurs, déclinée en collants, leggings, mitaines…Il faudrait que ça reste subtile, fin, pour éviter le côté gothique, veuve ou péripat’.

5) Le smiley : L’explosion de couleurs, Castelbajac, Yelle, le fluo, la positive attitude. QUI a dit que c’était beau ? Qui a décrété que c’était un concept viable même dans ce siècle nouveau ? Qui a dit que le rouge et le bleu pouvaient cohabiter surtout s’ils sont flashy ? Bon, je mets mes lunettes de soleil et on en reparle.

6) Serge Gainsbourg : les derbys mais je n’ai rien à leur reprocher : j’adore. Un garçon ne fait AUCUNE faute de goût s’il porte des  derbys Repetto version noire ou version blanche. Au contraire, je l’aime déjà.

En vrac, je peux évoquer avec vous le bandana, l’émergence du manga, les cascades de bracelets colorés, les jupes over longues, les jupes over courtes, la folie africaine avec Johnny Clegg…

Mais évitons l’overdose. Je vous raconterai tout de même comment j’ai survécu à cette vague 80′s et surtout si je m’y suis laissée prendre. Réac parfois, mais pas totalement butée !