• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 avril 2009

Archive pour 6 avril 2009

Back to Basics

Lundi 6 avril 2009

 Comment rendre les choses plus simples ?  

Toute la soirée de vendredi, l’un de mes très bons copains n’arrête pas de parler de sa passion pour le vélo : le moins que je puisse faire c’est de me montrer super concernée par le sujet alors que je suis déjà mentalement au créneau suivant sur mon planning. Et puis, tout à coup, il parle d’esthétique. Et là, ça devient tellement passionnant que je lui demande de repartir à zéro.

Depuis le début de la soirée, il me parle du « singlespeed » : il s’agit d’un vélo (VTT ou course) mono-vitesse. Le vélo se résume donc à sa plus simple expression : 2 roues, un cadre, un pédalier, une chaine, une vitesse, ce qui a pour particularités de le rend léger, demande moins d’entretien et, selon les puristes, apportent des sensations uniques. Sa ligne fait penser à un vélo d’une autre époque : parfois du début du siècle, noir ou chocolat avec la guidoline assortie. Certains se la jouent esthètes en installant une selle en cuir. D’autres harmonisent les coloris façon seventies. Autant dire du pur vintage !Tandis que des extrêmistes, comme les coursiers new yorkais, adoptent le modèle »fixies » (pas de roue libre) : urban fashion garantie…

Les bobos l’ont adopté depuis quelques temps : le singlespeed est en passe de devenir un phénomène de mode ET un manifeste anti-consumériste (contre les majors du cycle qui proposent toujours plus d’accessoires à des prix toujours plus élevés).

Ah ! Mes Patrick Héritage aux pieds sur un singlespeed assorti ! Je m’y vois déjà !Si j’aimais le sport et l’effort. 

Mon ami vante la ligne simple, sans fioritures du singlespeed et en me parlant de ses convictions esthétiques, évoque, sans s’en rendre vraiment compte, sa philosophie : ne pas se compliquer la vie, aller au plus simple. Il parle d’alléger son quotidien pour rendre la route plus facile, plus légère. Ne garder que l’essentiel. Aller droit devant soi.

Souvent, c’est fou ce qu’on apprend de ses amis en les écoutant parler de leurs convictions esthétiques…

                                                     

                                                             renshodr6136.jpg