Very short

 Est ce que l’espoir fait vivre ?
Je sais que je ne suis pas la seule à me sentir désespérée : cette semaine est une semaine normale au bout de laquelle il y a un vrai vendredi travaillé et pas un vendredi off. Pour couronner le tout, le soleil a décidé de jouer à « là-pas là », mais moi ça ne me fait pas rire : le matin en ce moment, je me prépare deux options vestimentaires  » chaud-froid » parce que je ne sais jamais,que je n’ai pas toujours le temps de vérifier les prévisions météo et que les tenues de Catherine Laborde me rendent tellement dingues d’horreur que je ne me concentre jamais sur sa carte des prévisions mais plutôt sur ses innombrables jupes asymétriques (outre ses complications vestimentaires, je la trouve sympa avec toute sa folle bonne humeur même si sa carte pousserait plutôt au suicide). Ainsi donc, aujourd’hui, j’ai remis un slim noir que je porte généralement en hiver, c’est mon petit symptôme de dépression.

Car ces derniers temps ensoleillés m’avaient submergé d’un amour inconditionnel pour les shorts : combishort, mini-short (attentat à la pudeur du week-end), short en lin…Bien que mes jambes tiennent plus du court cuissot de sanglier que de la patte gracile de la jolie biche, j’en ai porté pendant toute ma semaine dernière. Et j’en veux encore : des modèles en jean destroy comme chez Maje ou des clairs de chez Sessùn. Ou un modèle salopette portée avec une jolie blouse et des talons…en espérant juste que ça ne fasse ni exploitante agricole sur son 31, ni lap-danseuse, (quoique parfois j’aime bien faire ma dinde). 

Ce matin, j’ai quand même consulté un de mes amis : il m’a dit que les températures grimperaient bientôt…J’ai un doute tout à coup : est ce que c’était une métaphore ?  

n3136986647119264508510.jpg

 

Crédit photo : Sessùn

Laisser un commentaire