• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 25 mai 2009

Archive pour 25 mai 2009

Le charme discret de la fille ordinaire

Lundi 25 mai 2009

Pourquoi un garçon ne veut pas faire sa vie avec Natalia Vodiavona ?

J’ai un ami proche qui, pour des raisons professionnelles, se « balade » entre les bureaux du magazine Vogue et le siège de la marque Chloé. Il s’extasie systématiquement sur la plastique irréprochable des filles qui travaillent dans les locaux de ces deux marques : leurs visages diaphanes, leurs poitrines fières bien que peu lestées, leurs jambes qui n’en finissent pas, mises en valeur été comme hiver par des jupes en voiles microscopiques et transparentes. Il me décrit les belles filles, toujours bien mises, jamais fanées, jamais fatiguées ou si, mais ça ne se voit pas, qui ne marchent pas, qui survolent la terre, qui traversent toujours une rue  à contre jour en robe blanche, cheveux longs dans la brise du mois de mai…

Je lui demande si, quand il rentre chez lui, ce n’est pas trop difficile de retrouver sa « madame-tout-le-monde » (enfin, j’exagère, c’est juste pour exprimer la différence entre les beautés fatales recrutées chez les Vogue et consorts  et…nous toutes, le reste du monde). Il me dit que non et m’explique pourquoi :

Les bonnes raisons :

  • Sa copine est déjà très jolie et s’habille avec goût (rarement du griffé mais du très seyant).
  • Ces filles sublimissimes donnent l’impression d’être en perpétuelle compétition. Une fille qui se bat constamment contre ses semblables risque d’être aigrie, de rester centrée sur elle-même et d’être inintéressante. 

Les moins bonnes raisons :

  •  Avec une fille Chloé ou Vogue, tu te sens obligé d’être à ton avantage. Pas de laisser aller possible, donc pas de soirées bières et chips devant un match de foot. Pas le droit de prendre du poids, donc interdiction de manger du chorizo et des tapas même pendant des vacances à Ibiza. Ce qu’il ne dit pas, mais que je commence à saisir clairement, c’est qu’avec madame-tout-le-monde, la fille de tous les jours, tu peux devenir mou de la fesse sans scrupules.
  • Une fille comme celle-ci, doit coûter très cher (« Chéri, il me faut des culottes : je dois aller chez  Eres, on se retrouve après au Bar à Champagne des Galeries Lafayette ? Je commande un taxi tout de suite ») ! Les filles bradées sont celles qu’on use dans la vie quotidienne. 
  •  Tu as trop l’angoisse de te la faire piquer (pour madame-tout-le-monde, tu vois venir l’ennemi de très loin. Mademoiselle Vogue, c’est plus rapide : les hommes plus riches et plus puissants que toi dégainent leurs arguments en un dixième de seconde : genre super premium gold card). Et en même temps, c’est ton sésame pour enfin rentrer au Milliardaire et dans tous les lieux hype sans te sentir pitoyable (sous-entendu qu’avec ta madame-tout-le-monde, tu te sens trop fade, et que tu rentres à peine chez Carrefour sans te faire refouler par le vigile ?). 

C’est bizarre : c’est exactement pour toutes ces raisons que nous renonçons à Johnny Depp et Jared Leto…


                                            mainpict.jpg

                                                                    Crédit photo : L’Express Style